Inhotim

Visitor's Center

Client: Inhotim Museum | Architect: Triptyque
Surface: 534,70 m²
City: Inhotim | Country: Brazil
Schedule: 2008 – 2011

L´Institut Culturel d´Inhotim, situé au cœur de la Mata Atlântica* de Minas Gerais, est l´un des nouveaux haut-lieux dédié à l´art contemporain. Dessiné par Burle Marx, le jardin botanique d´une centaine
d´hectares héberge une vingtaine de pavillons et une collection de plus de 700 œuvres et installations. La nature et l´art sont en symbiose et font de ce lieu le centre d´art le plus important d´Amérique Latine.

​Le Centre de visiteurs fait partie du projet de Sentier d´Interprétation de l´Institut d´Inhotim, une promenade de 30 minutes pendant laquelle les visiteurs sont invités à une réflexion sur l´histoire et l´environnement de la région. Il articule le circuit des galeries et le circuit des pistes de montagne. Le lieu choisi pour l’implantation est une ancienne carrière où le travail mécanique d’extraction de pierres de Canga – 70% de fer – est venu modifier le relief naturel. Le bâtiment vient proposer la recomposition artificielle de ce paysage en utilisant le matériau extrait à son état naturel – pierres pouvant atteindre 1 mètre de diamètre – et transformé – l’acier. La technique du gabion utilise l’acier pour structurer la pierre et vient former l´espace. Le toit en gabion également, soutenu par des poutres métalliques simplement posées sur les parois latérales, est partiellement perméable à l´eau de pluie, à l’air et aux rayons du soleil. Le sol est en terre battue, la perception de l’espace se transforme au gré des variations de températures et d’humidité, le lieu prend la forme d’un abri primordial, puissant et spartiate. Le visiteur est invité à marquer une pause dans ces activités et se préparer à la poursuite de sa visite.

​La simplicité du résultat vient de ce juste équilibre entre l´abri naturel et l´espace édifié, suggérant une réflexion sur la relation entre l´homme et l´environnement, la construction et l´architecture. Le bâtiment, sans fondation, sans porte, ni climatisation a été projeté dans une recherche permanente de réduction de son impact sur son environnement. Il est autosuffisant en eau et électricité.

Maquette exposée à la collection permanente Georges POMPIDOU

Project manager: Paulo Martins, Tiago Guimarães | Credits: Leonardo Finotti